Un air de "déjà vu": coup de sang de militaires ivoiriens à Bouaké

Bouaké, mais aussi Korhogo et Daloa semble-t-il... Le scénario est connu: pas de primes en vue, un coup de colère, les kalash qui sont sorties, les militaires dans la rue, des tirs et une grosse frayeur parce que les ivoiriens ont déjà connu de telles histoires et que les solutions trouvées n'ont pas toujours été des plus pacifiques. Donc, avant une réunion du conseil national de sécurité, le ministre de la Défense, Alain-Richard Donwahi, s'est fendu d'un communiqué pour rassurer les populations. Source : Philippe Chapleau / Ouest France

1. Communiqué du Ministère de la Défense


  (0)   Commentaire